Bras & Jambes

[ Podcast ici https://youtu.be/HOa4wF8HzUw ]

 

L’autre jour, durant les quelques jours de canicules de Mai, et quand je me demandais quelle tenue mettre, j’ai posé mon regard sur mes bras.

 

Mes bras, je n’y ai jamais touché. Ma petite maman m’avait dit “non les bras, on épile pas sinon c’est pire après” et cela bien avant qu’on ne sache que j’avais de l’hirsutisme (si tu ne sais pas ce qu’est l’hirsutisme et le SOPK → http://lautremorgane.me/quest-ce-que-le-syndrome-des-ovaires-polykystiques-aka-sopk/ ). Et, je ne saurais dire pourquoi, j’ai toujours suivi cette règle, cette recommandation, même dès lors qu’une esthéticienne venait fourrer son nez dans mes bras et dire “vous seriez tranquilles”.

 

Sauf que j’étais déjà tranquille en fait. Ils n’ont jamais été un problème ou une source de stress. Et de ce fait je sortais les avants-bras “velus” sans me poser de question, car n’en faisant pas un cas je ne me focalisais jamais dessus.

 

Mes bras ont gardé leur duvet épais et brun de ma prime puberté. Quand je passe la main dessus, c’est tout doux.

 

Quand j’ai posé ce regard sur mes bras, je me suis demandée pourquoi il n’y avait pas ce même traitement pour les jambes. Après tout, mes poils de jambes étaient aussi foncés et un peu plus nombreux que ceux des bras. Pourtant ceux des bras ne semblaient pas remettre en cause ma beauté, ni ma capacité à être féminine.

 

Alors pourquoi mes jambes sont-elles plus stigmatisés ? Parce que cela n’a aucune logique !

 

Quand on creuse un petit peu on se rend compte que c’est purement et simplement culturel. En Europe nous avons “moins” l’habitude de nous occuper de nos bras que de nos jambes. Et encore cela dépend de ce qu’on aura entendu sur nous-mêmes, reçues comme réflexion.

 

J’ai grandi avec l’idée que les poils de mes bras devaient restés, alors je n’ai jamais été gêné par eux.

 

Par contre j’ai souvent entendu qu’avoir des poils aux jambes, aux aisselles étaient pas possible. Pour reprendre les mots de l’homme qui m’a vu naître “Les poils c’est pour les singes et les hommes de Néandertal”. Sauf que non.

 

Il est vrai que le territoire du corps féminin s’est conquis petit à petit, des pieds puis des chevilles aux jambes visibles. Car en regardant la mode européenne on a doucement fait disparaître le tissus de nos jambes. Est-ce que cela explique la disparition de nos poils ?

 

Cela fait maintenant presque deux ans que je n’ai plus touché à mes poils de jambes. Depuis ceux-ci sont devenus plus fins, plus doux, prennent une teinte cuivrée au soleil. Je remarque que j’ai beaucoup moins de boutons, que la peau de mes jambes est plus “saine”.

 

Dans l’article “Sans Fard” je te parlais de ma pilosité faciale, une pilosité qui n’est pas “habituelle”, peu appréhendé dans le prisme de notre société, presque tabou. Les bras ne sont jamais abordés, et peut-être une fois tous les deux une star du Show-Biz fait le buzz en arborant ses aisselles.

Les jambes ont encore du mal à se faire une place.

 

Comme je disais plus haut “mes bras ne semblent pas remettre en cause ma beauté, ni ma capacité à être féminine.”  Toi et moi on sait aujourd’hui que la beauté, en dehors d’être quelque chose particulièrement subjectif, même personnel en fait – les goûts, les couleurs, tout ça, c’est une histoire de chacun – la beauté est donc pluriel, elle n’a pas qu’une seule loi et une seule règle.

 

Mais la féminité, celle de mes jambes. “Les poils sur les jambes ce n’est pas féminin”. Combien d’entre nous l’ont déjà entendu ? Alors comment trouver la féminité dans le poil de jambes – et se sentir indépendant•e comme avec nos bras ?

 

Une femme adulte a des poils aux aisselles, au pubis, aux jambes. C’est un fait biologique. Alors par addition logique mes poils sont féminins. Peut-être devrions-nous aller encore plus loin ?

 

Je suis féminine, parce que j’ai décidé que ma féminité m’est propre. Comme la beauté. Il n’y a pas qu’une loi, une règle.

 

Il y a ma féminité. Il y a ta féminité. Celle que l’on se choisit pour soi.

 

Avec ou sans poils.

 

Avec tout mon amour,

 

[NB : tout commentaire à caractère agressif, violent ou souhaitant m’aider pour me débarrasser de mes poils, de mon poids ou d’une partie de mon corps sera automatiquement supprimé, merci !]

 

[NB2 : si en savoir plus sur l’histoire du poil t’intéresse tu peux aller parcourir le super site http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/ ]

[NB3 : il y a aussi la super série “Poilorama” sur Arte Creative, épisode 1 juste ici https://www.youtube.com/watch?v=AhntykNXANM ]

2 Replies to “Bras & Jambes”

  1. Comme tes mots sont doux…Comme il est plaisant de te lire…
    Je suis très pileuse et je fais des phases, rasage, pas rasage, au gré de mes envies, de mes humeurs. Je n’ai pas encore osé sortir les jambes poilues, mais chez moi, je me balade souvent les poils à l’air. J’ai aussi la chance d’avoir un homme qui revoit petit à petit sa vision de la féminité, qui est ouvert et qui n’attend pas que j’ai le corps sans poils pour me trouver jolie, ça m’a aidée.
    Et lorsque je tombe sur des articles comme le tien, ça me conforte dans ma liberté, et purée, qu’est ce que ça fait du bien !
    Alors, simplement, merci.

    1. Merci à toi <3 (et je pense que tu l'entendras beaucoup de ma part). J'ai tendance à dire que dans la liberté plus on est de fous, plus on est heureux, alors Bienvenue dans mon petit coin de Paradis où chacun à la liberté d'avoir son corps comme il est 😀 !!!

Laisser un commentaire