** Petit chimiste du quotidien, attention ! **


Exploration / lundi, janvier 15th, 2018

Je vois fleurir, et de plus en plus, beaucoup de recettes « Do It Yourself » pour le quotidien, et je trouve cela vraiment extraordinaire !

Moi aussi j’ai commencé comme toi à modifier mes produits d’hygiène, puis à les créer – surtout depuis mon diagnostique SOPK, pour éviter ces satanés perturbateurs endocriniens – mais aujourd’hui j’aimerai vous parler d’une petite bombe : les huiles essentielles.

Au début, quand j’ai commencé, je trouvais ça magique et je les voulais toutes ! J’ai même utilisé à l’excès l’une d’entre elle : celle d’arbre à thé (Tea Tree), à telle point que j’en ai fait une petite réaction cutanée…

Tu dois savoir plusieurs choses sur celles-ci, avant de les utiliser :
– d’abord, prends-les BIO. Pourquoi ? Une huile essentielle est un concentré actif de plantes. Si tu achètes une huile essentielle non-bio, il y a de fortes chances pour que la plante en question ait été cultivé en monoculture avec des produits phytosanitaires (des pesticides en somme). De ce fait, dans ce concentré actif il n’y aura pas que les molécules de la plante mais également celles des pesticides en question.

– Si tu es enceinte, allaitante, que tu as un bout de chou de moins de 6 ans, pas d’huiles essentielles. Ces concentrés sont comme le nom l’indique, des concentrés donc extrêmement forts. Il y a très peu d’huiles essentielles utilisables pour toi et ton bout de chou mais par principe de précaution, je te préconise plutôt les hydrolats/eau florale/eau de fruits beaucoup moins concentrés et ayant également des vertus.

– A ne surtout pas utiliser pour nos animaux de compagnie également (même en diffusion atmosphérique cela peut être dangereux), cela peut leur provoquer des détresses respiratoires, vaut mieux le savoir…

– Certaines d’entres elles sont neurotoxiques et sont donc déconseillés pour un usage quotidien et non-diluées, c’est le cas des fameuses Huiles Essentielles de Menthe Poivrée, Menthe Verte et Menthe des Champs. Si tu veux faire ton dentifrice à la menthe, utilise plutôt de l’hydrolat en très petit dose, l’avantage c’est que ça émulsionnera ton mélange ; l’inconvénient c’est une durée plus courte, les hydrolats étant sensible – pour le conserver plus longtemps tu peux ajouter de l’Extrait de Pépins de Pamplemousse =))

– D’autres sont « dermocaustique » et/ou « photosensibilisante » (qui peuvent créer des réactions, des rougeurs voire des brûlures), c’est notamment le cas de l’Huile Essentielle de Citron. Il vaut mieux donc éviter de les mettre seule sur la peau et avant exposition au soleil.

– Enfin le plus sage, parfois, c’est de ne pas les utiliser ou rarement, de bien se documenter sur celles que tu veux utiliser, et combien de gouttes il est nécessaire pour qu’elles soient efficaces =)

Si tu veux en savoir plus, la Compagnie des Sens a une très belle documentation sur les huiles essentielles : https://www.compagnie-des-sens.fr/dangers-potentiels-huiles-essentielles/

Amour sur toi <3

Crédits photo : Photo by Mareefe from Pexels https://www.pexels.com/photo/two-clear-glass-bottles-with-liquids-672051/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *